Dojo Nantais

L’Assemblée Générale est un moment de rencontre et d’échange avec les autres licenciés, les bénévoles et les enseignants du Dojo Nantais.
C'est également l'occasion de mieux connaître le fonctionnement du club et de s'y impliquer.

Assemblée Générale

Qui peut participer ?

Tous les licenciés et leurs représentants légaux peuvent y participer.

Qui peut voter ?

Seuls les membres, de plus de 16 ans, à jour de leur cotisation peuvent prendre part au vote.

Les documents

Le 19 novembre 2021, à 19h30, s’est tenue l’assemblée générale annuelle du DOJO NANTAIS.

 

Le Président rappelle que les membres de l’association, convoqués le 4 novembre 2021, ont eu a leur disposition :

  • l’ordre du jour de l’Assemblée générale ;
  • les procès-verbaux des Assemblées générales ordinaire et extraordinaire précédentes ;
  • le rapport moral du Président
  • le rapport financier de la Trésorière.

L’assemblée générale est appelée à délibérer sur l’ordre du jour indiqué ci-après :

  • Approbation des procès-verbaux de l’Assemblée Générale du 8 janvier 2021 et de l’Assemblée Générale Extraordinaire du 22 janvier 2021
  • Rapport moral du Président
  • Rapport financier de la Trésorière
  • Rapport des vérificateurs aux comptes
  • Approbation des comptes de l’exercice clos
  • Vote du Budget prévisionnel 2021-2022
  • Questions diverses

1. Approbation du compte-rendu de l’Assemblée Générale du 8 janvier 2021 et du compte-rendu de l’Assemblée Générale du 22 janvier 2021

Les comptes rendus sont approuvés à l’unanimité.

2. Rapport moral du Président 

Compte tenu des activités sportives quasi inexistantes sur la saison passée, le rapport intègre cette année l’ensemble des rapports des sections ainsi que le rapport sportif.

Le président fait le bilan de l’exercice clos le 31 Août 2021, seconde saison perturbée par la crise sanitaire.  Après une diminution limitée des effectifs du club (740 en fin de saison 2020/2021 contre 837 pour la saison 2019/2021), le Dojo Nantais a su rebondir avec une importante progression à 930 licenciés en ce début de saison.

Ce résultat est :

  • la récompense du travail des professeurs et des bénévoles ;
  • le fruit d’une présence sur le terrain dès la reprise des activités avec contact le 19 mai et tout au long de l’été dans les quartiers nantais, dans les dojos et sur les animations en extérieur (21 dates au total) ;
  • le résultat des mesures financières prises pour inciter nos ancien.ne.s licencié.e.s à revenir malgré les longs mois d’inactivité et à en encourager d’autres à nous rejoindre.

L’assemblée générale a également été l’occasion de valoriser trois de nos athlètes présents, Nawel ABDELKRIM, Manon BURNEL et Corentin GENDRE, sans oublier Faustine BERNARD et Joris GUILLOT-ROSSELOT, pour des résultats prometteurs en championnat de France et d’Europe de judo.

Le bilan financier présenté par la Trésorière permet d’envisager l’avenir assez sereinement et de mener à bien les projets de développement :

  • La pérennisation du Dojo des Batignolles, avec une opportunité de rachat du site à finaliser ;
  • La consolidation et le renfort de l’équipe enseignante ;
  • La poursuite de la structuration du club entre bénévolat et professionnalisation ;
  • Le haut niveau, à travers le développement de la « charte du groupe compétition » ;
  • L’élargissement des partenariats avec des outils de promotion spécifiques et un club des « pros » ;
  • Le développement de la pratique adaptée, en inclusion ou en établissement.

Le Président conclut son rapport en précisant que cette saison 2021/2022 sera la quatrième et dernière année du mandat qui a été confiée à l’équipe dirigeante actuelle. Cette équipe devra être renouvelée en novembre 2022.

Le rapport est adopté à l’unanimité

3. Rapport financier de la Trésorière

L’assemblée générale examine les comptes annuels pour l’exercice clos le 31 août 2021 avec un compte de résultat présentent un solde excédentaire de 13 932 €.

  • Produits de 200.654 €, en baisse de 25 % par rapport au budget initial :
    • Cotisations en baisse suite à une diminution du nombre des adhérents ;
    • Remboursement d’une partie de la cotisation pour compenser les mois de fermeture ;
    • 2 mois de gratuité aux anciens adhérents sur leur cotisation 2021/2022.
  • Dépenses à hauteur de 186.722 € (en baisse de 18.627 € par rapport à l’année précédente).
      • Compétitions arrêtées à partir de Novembre 2020 ;
      • Maintien des rémunérations à 100 % pour l’ensemble des salariés ;
      • Achat de tapis enroulables pour des activités extérieures.
  • Le bilan est de 211 683 € en fin d’exercice.

Le rapport est adopté à l’unanimité

4. Approbation des comptes de l’exercice clos

Le président propose à l’assemblée générale d’affecter le résultat de l’exercice écoulé en report à nouveau.

Le rapport est adopté à l’unanimité

5. Vote du Budget prévisionnel 2021-2022

Le budget 2021/2022 s’élève à 230.956€, sans variations par rapport à une année d’activité normale.

La Trésorière précise qu’à la date de préparation de ce budget une hausse prudente du nombre des adhérents par rapport à la saison 2020/2021 (800 licences) avait été prévue. Ce chiffre sera très largement dépassé.

Le budget prévisionnel est adopté à l’unanimité

6. Vérificateur aux comptes

Les vérificateurs ayant du reporter l’examen des comptes, pour des raisons de planning, cette question n’a pas été soumise à l’ordre du jour.

7. Questions diverses

L’assemblée générale n’a pas de question à soumettre.

 

Le Président remercie l’ensemble des partenaires qui soutiennent le DOJO NANTAIS.

L’ordre du jour étant épuisé et personne ne demandant plus la parole, la séance est levée à 21h30.

En foi de quoi a été dressé le présent procès-verbal

Fait à Nantes, le 3 janvier 2022

Le président de séance              Renaud BROSSARD

Le 22 janvier 2021 à 20h00, s’est tenue l’assemblée générale extraordinaire du Dojo Nantais en visioconférence afin de délibérer sur le projet d’acquisition du site des Batignolles. 

La liste des membres présents, ou représentés, et habilités à prendre part au vote est annexée au présent procès-verbal :

  • Nombre de membres actifs de plus de 16 ans : 331
  • Quorum (1/4 des membres actifs de plus de 16 ans) : 83
  • Présents votants : 86 

Le Président rappelle que les membres de l’association, convoqués le 13 janvier 2022, ont eu a leur disposition le support de présentation du projet, également annexé au présent procès-verbal.

Le Président entame la présentation du projet et du devenir du site suite à sa mise en vente par le propriétaire : 

1. Contexte et perspectives du site

  • Une salle louée avec un bail commercial, en co-activité avec l’Eglise Protestante Baptiste de Nantes qui dispose d’un bâtiment modulaire en fond de parcelle ;
  • Une surface de pratique devenue très insuffisante par rapport au nombre de pratiquants et des locaux qui ne répondent plus aux normes fonctionnelles actuelles ;
  • La recherche, sans succès, d’une nouvelle salle adaptée aux besoins depuis près de 3 ans ; – La mise en vente du site avec le risque d’en être évincés à court terme, sans solution de repli.

2. La nécessité de disposer d’une salle dans ce quartier

  • 220 licencié.e.s (20 % des effectifs du Club), en grande partie issu.e.s des quartiers alentours, qu’il est impossible de rapatrier en totalité sur d’autres salles ;
  •  Un fort développement du Ju-Jitsu Brésilien pour lequel le club refuse de nombreuses inscriptions ;
  • Une salle bien identifiée avec un travail important réalisé sur les quartiers à proximité ;
  • Un quartier en plein renouvellement urbain et bien desservi par les transports.
  • La nécessité de disposer d’une salle privée pour : 
    • proposer des animations sur des créneaux différents des autres salles municipales
    • développer des activités de formation ou à destination des professionnels
    • assurer une continuité l’été pour le haut niveau.

3. Les différentes hypothèses de restructuration du site

Plusieurs hypothèses sont présentées avec chiffrage et plans de principe :

  • Maintien de la pratique dans le bâtiment actuel avec réhabilitation légère
  • Maintien de la pratique dans le bâtiment actuel avec réhabilitation lourde et extension des surfaces
  • Transfert des activités dans le bâtiment modulaire avec réutilisation du bâtiment actuel pour développer la pratique ou louer à un tiers.
  • La dernière hypothèse présente le plus d’avantages mais nécessite des moyens financiers plus importants, à savoir 582.000 € plus le coût d’acquisition du modulaire.

4. Prospective financière

Les capacités immédiates de financement du club pour ce projet sont estimés à 490.000 €, en tenant compte des annuités de l’emprunt et des frais de fonctionnement et d’entretien du site à terme. Soit une enveloppe de 310.000 € pour l’acquisition du site et de 180.000 € pour l’acquisition du bâtiment modulaire et la réalisation des travaux d’extension.
Ce financement est assuré par :

  • Un prélèvement de 80.000 € sur la trésorerie ;
  • Un emprunt de 400.000 € sur 17 ans ;
  • Une économie sur loyer actuel de 8.200 € / an ;
  • Une augmentation progressive du nombre de licenciés (940 à 1020).

Le complément de financement (170.000 €) pourra être débloqué à moyen terme en fonction de l’évolution du nombre de licenciés et par la location de la salle en façade.

5. Approbation

Après avoir répondu aux différentes questions et demandes de précisions sur le projet, le Président soumet le rapport au vote, sur les bases suivantes :

  •  Acquisition du site pour un montant de 290.000 €, hors frais de notaire, pour sécuriser les activités du club.
  • Finalisation du projet en plusieurs phases, dans la limite des capacités financières :
    • Transfert des activités dans le bâtiment modulaire
    • Vestiaires dans l’arrière du bâtiment
    • Liaison entre les deux bâtiments
    • Amélioration du bâtiment en façade.
  • Emprunt maximum de 400.000 €
  • Autorisation donnée au Président de signer tous les actes à intervenir, en lien avec le projet.

Le quorum (83 membres) étant atteint avec 84 membres présents ou représentés, l’assemblée peut valablement délibérer.


Résultats du vote :

  • Pour : 86
  • Contre : 0
  • Abstention : 0

Le rapport est adopté à l’unanimité


Le Président remercie l’ensemble des membres présents et précise les étapes ainsi que le calendrier de poursuite du projet.


L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 21h30. En foi de quoi a été dressé le présent procès-verbal.
Le président de séance La secrétaire de séance

Le rapport moral permet traditionnellement de dresser le bilan de la saison écoulée. Cette édition est un peu particulière, puisqu’il s’agit également de la 4ème et dernière année du mandat confié à l’équipe actuelle.

Quatre années et quelles années !

  • Une 1ère année de prise de marques et de découverte pour certains et certaines, d’organisation du club et de mise en place des outils. Ce mandat ne s’annonçait pas des plus faciles, puisqu’il fallait reconstruire une équipe et surtout reconquérir les licenciés perdus lors du transfert d’une partie des activités de la salle Coidelle vers le Petit-Port. L’objectif est rempli puisque le nombre de licenciés, toutes disciplines confondues, a progressé de 50% depuis 2018.
  • Deux saisons très perturbées, en 2020 et 2021, en raison de la crise sanitaire qui nous ont tous profondément marqués et pendant lesquelles il a fallu maintenir des activités, parfois dans des conditions difficiles. Contrairement à d’autres clubs, nous avons passé le cap, sans perte financière, tout en assurant la rémunération de nos salariés.
  • Et enfin, une année que je pourrais qualifier de redémarrage. La dynamique est relancée, les activités ont repris. D’une façon générale, le bénévolat, déjà en crise dans beaucoup d’associations, a été mis à rude épreuve avec la COVID. Reconstruire ces liens sera l’un des enjeux du prochain mandat, mais probablement sur un modèle différent.

Quel bilan tirer de cette saison de redémarrage ?

 

L’objectif des 1.000 licenciés une nouvelle fois atteint

 

  • Il était important de confirmer que le niveau d’adhésions atteint en fin de saison dernière n’était pas seulement un effet « post COVID ». Il n’en est rien puisque nous avons, dès à présent, dépassé les objectifs avec près de 1.100 membres au moment de l’écriture de ce rapport.
  • Ce résultat est une nouvelle fois celui de toute l’équipe enseignante et des bénévoles. Les animations proposées depuis quatre ans dans nos salles et dans les quartiers, le plan de relance post-COVID, ainsi que l’important travail de visibilité sur les réseaux sociaux et le site Internet, y ont beaucoup contribué. Je remercie tout particulièrement Alexandra et Jérôme TAILLEUX pour leur investissement.
  • Alors que d’autres clubs sportifs étaient en difficulté, voire fermaient, nous avons su rebondir et faire des choix gagnants.
  • La progression des effectifs a également permis de faire progresser les volumes d’heures des enseignants salariés et de conforter les postes.
  • Néanmoins, avec des taux de remplissage inédits des cours, nous sommes probablement proches des limites d’accueil. Des adaptations sont encore possibles et quelques créneaux supplémentaires peuvent être proposés, mais il faudra continuer le travail avec la VILLE DE NANTES pour développer de nouvelles possibilités. 

 

Le développement des salles

 

  • Le dojo des Batignolles fait partie intégrante de cette stratégie de développement des créneaux.

Ce projet de longue haleine est entré dans une nouvelle phase, puisque le club est propriétaire du site depuis le 31 août dernier. Je tiens tout particulièrement à remercier les bénévoles du Jiu-jitsu Brésilien pour la mise en service de la nouvelle salle, dès le 5 septembre, qui nous permet de bénéficier d’un espace supplémentaire de pratique de 150 m².

Nous avons finalement fait le choix de conserver le petit dojo en activité afin de démultiplier les possibilités. Le site accueille actuellement 280 pratiquants, contre 230 en fin de saison passée.

Les autorisations d’urbanisme et la majorité des financements ont été obtenues. Le CREDIT MUTUEL nous accompagne dans le projet, ainsi que FRANCE ACTIVE, la VILLE DE NANTES et le DEPARTEMENT DE LOIRE-ATLANTIQUE.

Un dernier dossier est en cours de montage dans le cadre des « 1000 dojos » avec l’appui de la fédération. Les critères d’éligibilité ayant été revus, notre projet est dorénavant susceptible d’être financé.

Après cette phase d’études, la seconde étape du projet va permettre, sous le pilotage de Thierry HERVE que je remercie, d’engager les travaux sur le site avec une priorité donnée aux vestiaires, aux sanitaires et à la petite salle. A très court terme, la grande salle va être équipée de nouveaux tapis, tout comme je l’espère la salle Coidelle, dès cette saison. La Ville examine actuellement notre demande qui avait toujours été refusée jusqu’à présent pour ce second site.

Le haut niveau 

 

Arnaud GENDRE, notre directeur Technique, vous présentera pour le Judo un bilan des compétitions et du haut niveau avec Adrien HOUSSAIS et Argann KERJEAN-PAUL.

Je n’évoquerai donc qu’un seul aspect : la JUDO PRO LEAGUE, projet porté la Fédération Française de Judo en lien avec les clubs régionaux, qui se met en place depuis quelques mois.

  • Pourquoi ce projet ?

Le manque de visibilité médiatique du Judo est évident. Aucun événement national en continu n’est proposé sur une saison complète, comme cela peut être le cas pour d’autres sports. Le modèle économique de nos clubs reste par ailleurs très fragile, en particulier pour le haut niveau.  Néanmoins, la fédération de Judo reste la 5ème de France (la 3ème pour les moins de 20 ans). Les résultats internationaux sont reconnus et les audiences TV sont excellentes, par exemple lors des derniers jeux olympiques et des championnats du monde pour les équipes mixtes.

Le concept de la JUDO PRO LEAGUE a donc été lancé autour de 12 équipes (pour cette saison), professionnelles et mixtes, et d’un championnat dans lequel chacune d’entre elles se rencontre dans le cadre de « playoff ».

  • Une opportunité pour le club !

Régulièrement, nous avons des discussions au sein du club ou avec les instances départementales et régionales sur la façon de garder nos jeunes athlètes. 

Club formateur, le DOJO NANTAIS les accompagne techniquement et financièrement. Néanmoins, les moyens proposés ne permettent pas de rivaliser avec certains clubs, en particulier de la région parisienne. Beaucoup de compétiteurs évoluent ainsi vers des structures plus attractives, capables de leur proposer des rémunérations ou des avantages permettant d’allier la pratique de leur sport avec une vie professionnelle et sociale.

 Plus que de les garder à tout prix dans notre club, il s’agit à mon sens de leur permettre de faire un vrai choix dans leur carrière sportive. Pour le club, l’enjeu est de pouvoir les fidéliser, de susciter éventuellement quelques retours ou d’attirer de nouvelles recrues. Ce championnat professionnel est donc une réelle opportunité pour offrir des perspectives aux athlètes nantais et ligériens. Il va aussi nous permettre de travailler avec la fédération sur des projets de formation à l’échelle régionale.

C’est enfin la possibilité d’offrir une vraie visibilité à nos partenaires. Le format actuel des tournois de Judo est assez peu lisible et peu attractif pour les non initiés. A l’inverse, la formule proposée permet de dynamiser la compétition, de s’ouvrir sur un nouveau public et d’assurer une continuité sur la saison, conditions nécessaires pour attirer les partenaires.

La JUDO PRO LEAGUE étant limitée à 16 clubs, nous avons fait le choix de nous engager dès cette 1ère saison. Beaucoup de choses restent à construire, en particulier les partenariats à mobiliser. Ce sera l’un des enjeux des mois à venir.

L’équipe qui combattra dans quelques jours à MONTPELLIER sera constituée à la fois d’athlètes issus du DOJO NANTAIS, mais aussi de renforts en provenance de clubs régionaux ou étrangers.

A termes, l’objectif est de tendre vers la professionnalisation complète de cette équipe. Cela ne signifie toutefois pas un abandon de la dynamique amateur qui conserve bien évidement toute sa place au sein du club. Le DOJO NANTAIS est avant tout une association et les pratiquants des amateurs.

 

  • Nathalie FERRE, notre Trésorière que je remercie pour son travail, vous présentera le bilan financier. 

Le budget consacré au haut niveau (hors JUDO PRO LEAGUE) atteindra 108.000 € sur cette saison en progression de près de 60% depuis 4 ans. Ces moyens financiers consacrés à nos athlètes amateurs sont déjà conséquents, mais sont susceptibles d’être développés. Ce sera l’objectif pour le Judo et le Jiu-jitsu Brésilen sur lesquels un accompagnement spécifique a été mis en place la saison passée pour accompagner les combattants sur le championnat Judo Ne-Waza et en partie sur les compétitions de la CONFEDERATION FRANÇAISE DE JIU-JITSU BRESILIEN. 

Activités et résultats sportifs 

 

Chaque section présentera son bilan d’activité. Sans en dévoiler le détail, je peux d’ores et déjà vous indiquer que nous avons eu des qualifications aux championnats de France dans toutes les disciplines. Il s’agit là aussi des résultats du travail mené par les enseignants et des moyens dégagés par le club pour proposer des animations, du matériel, des stages ou des déplacements sur les compétitions à l’ensemble des sections. 

Pour la 1ère fois, deux athlètes sont montés les podiums des championnats de France Judo adapté (Martin ROUSSEAU) et Para Judo (Anatole RUBIN). Le développement de la pratique adaptée était un objectif de la saison et du mandat. Il est doublement atteint, d’une part avec ces résultats sportifs, mais aussi avec la mise en place de plusieurs sessions d’initiation au sein de deux Instituts médico-éducatifs.

Pour la 1ère fois également, le club a pu présenter des arbitres et des commissaires sportifs pour la totalité des tournois sur lesquels nous étions sollicités. A noter aussi pour la 1ère fois, une seconde place sur la coupe départementale du jeune commissaire sportif.

Merci à Thierry de la FOURNIERE qui assure dorénavant le suivi des arbitres et des commissaires sportifs.

La structuration du club

 

Je rappelais, lors de la dernière Assemblée générale, qu’avec 1.000 licenciés, le DOJO NANTAIS était devenu une association conséquente qu’il était indispensable de structurer et en partie de professionnaliser.

Avec la prolongation des aides financières de l’Etat, nous avons pu recruter plusieurs renforts :

  • Allan MOTTAIS, en appui de Baptiste LANDAIS et de Yohan BONNET sur les cours et les animations de Jiu-jitsu Brésilien, dans le cadre de la préparation de son BPJEPS Activité Physiques pour Tous. Alan n’est pas inconnu au DOJO NANTAIS, puisqu’il a porté nos couleurs au plus haut niveau en devenant vice-champion d’Europe Juniors Ne-Waza sur la saison passée ;
  • En contrat d’alternance, Aurélien BLIN, étudiant en Master Management Commercial et Stratégie d’entreprise, a intégré le club comme chargé de partenariats. Sa mission consiste, pour les deux années à venir, à développer une stratégie de recherche de partenaires financiers, à accompagner la mise en place de la JUDO PRO LEAGUE et à animer le club des partenaires du DOJO NANTAIS 
  • Une démarche est également en cours pour intégrer un ou deux Services Civiques en charge de la promotion des disciplines proposées par le club, de l’accueil des pratiquants et du développement des actions permettant l’implication des parents et des licenciés.

Contrairement aux années passées, nos recherches n’ont pas permis de trouver cette année un alternant sur une préparation BPJEPS Judo. Les démarches vont être relancées pour cette saison. 

A noter enfin, la présence de Louis DUSSUS, étudiant en Master STPAPS Entraînement et optimisation de la Performance sportive, qui effectue actuellement son stage auprès d’Argann KERJEAN-PAUL.

Le projet de Club

 

Les actions du Projet de Club 2019-2022 ont pour la plupart été engagées ou réalisées, et ce malgré la crise sanitaire qui nous a impactés. Plusieurs thématiques sont encore susceptibles d’être développées à l’avenir. La prochaine équipe dirigeante du club pourra s’y employer, selon les orientations retenues.

Les quatre années passées ont été denses et parfois difficiles, mais particulièrement passionnantes et enrichissantes.

Le développement d’un club est un travail collégial. Chacun peut y trouver sa place, quelle que soient ses compétences et sa disponibilité, mais il faut être conscients des engagements que nous prenons.


Merci aux parents et pratiquants pour leur confiance accordée au club,

Merci à tous les bénévoles et aux enseignants pour leur investissement,

Merci au Comité directeur, et tout particulièrement à l’équipe du Bureau, qui ont été à mes côtés,

Merci enfin à tous nos partenaires pour leur accompagnement dans nos projets, en particulier :

  • la VILLE DE NANTES et l’OFFICE MUNICIPAL DU SPORT
  • le DEPARTEMENT DE LOIRE-ATLANTIQUE
  • la REGION DES PAYS DE LA LOIRE
  • L’AGENCE NATIONALE DU SPORT
  • Le CREDIT MUTUEL.


Le Président

Renaud BROSSARD

Comptes de l’exercice 2021/2022

 

Les recettes d’un montant de 279 924€  sont constituées  pour 69% de cotisations, 24% de subventions et 7% de divers ventes de kimonos et vêtements et de produits financiers;

Fort accroissement du nombre de licenciés: 765 adhérents  en 2020/2021 (saison COVID), 1003 en 2021/2022, toutes disciplines confondues, le montant des adhésions est de 193 064€, l’année dernière il était de 112 374€.

Les subventions de la ville, du département,  du conseil régional, de l’OMS et de mécénats  pour un montant de 67 615€ sont stables, idem pour les autres produits pour 19 246€.

Les dépenses 277 578€ sont constituées pour 18% d’achat de licences et divers matériels, 3 %  pour les locations de salle, 19% pour les compétitions et stages, 51 % de frais de personnel, et de 9% pour les  dépenses de fonctionnement.

Elles ont connu également un fort accroissement , liées  à une reprise d’une activité normale :

  • Les licences (et autres matériel): 50 623€ dû à l’augmentation du nombre de licenciés
  • Les compétitions et stages 51 331 € : la saison dernière i y a eu très  peu de déplacement ,conséquence de  la crise sanitaire . Pour  2021/2022 nous avions anticipé cette reprise, les déplacements sur des tournois se sont multipliés dont 6 tournois internationaux
  • Les locations 8 838€ correspondent à la location des salles municipales et le loyer de la salle des Batignolles
  • Les frais de personnel 141 794€ : en augmentation par rapport à l’année précédente. Sur la saison  2020/2021, le poste personnel de 81ke était impacté par l’activité  partielle. En 2021/2022, un professeur est passé d’un temps partiel à un temps complet. Ce poste de dépenses a été également impacté par la fin d’un contrat d’apprentissage en janvier 2022 qui a été suivi d’un CDI à temps partiel pour ce même salarié.
  • Les dépenses de fonctionnement : 24 358€ : pas de grosses variation, la saison dernière nous avions provisionné 22ke pour travaux de rénovation de la salle des Batignolles, ces travaux ont dû être différé.

Le résultat est excédentaire de 2 346€

Maintien de la trésorerie à 187 410€, malgré les 2 mois de gratuité proposés aux anciens adhérents se réinscrivant sur la saison 2021/2022, nous avons pu maintenir notre niveau de trésorerie au 31/08/2022, grâce à l’augmentation du nombre d’adhérents et le montant plus élevé des adhésions perçues entre mai et août 2022 pour la saison 2022/2023.

Le bilan 211 683€ en 2021 ,568 952€ en 2022

Nous avons fait l’acquisition du site des  Batignolles  le 31/08/2022 dont nous étions locataire d’une partie depuis de nombreuses années. Cette acquisition a été financée par un  emprunt au Crédit mutuel  sur 17 ans et par un emprunt de 50 000€  sur 5 ans avec France Active pour le financement  de l’achat d’un modulaire, également sur le site, et qui permet de proposer aux adhérents une 2 ème salle d’entraînement et sur une plus grande surface.

Les dépôts et cautionnement d’un montant de 1 465€ correspondent au dépôt de garantie de l’ancien propriétaire de ce modulaire que nous devrons rembourser au 31/12/2022.

Nous avons constitué un stock de judogis d’une valeur de 2 331€ pour essayer de répondre au plus vite aux  commandes des adhérents  via la boutique du club.

Les créances  pour  3 692€ sont  des subventions (FND+credit mutuel) et décompte du notaire concernant l’année 2021/2022 , perçues au 3 ème trimestre 2022.

Les charges constatées d’avance correspondent à l’achat de licences pour la saison 2022/2023.

Le passif est constitué de 71 656€ de fonds propres qui est le cumul des résultats des années précédentes, nous avons maintenu la provision de 22000€  pour la rénovation de la salle des Batignolles dont les travaux ont dû être différés suite au décalage de la date d’acquisition du site.

Les dettes de 25 077€ correspondent essentiellement aux charges sociales payables au 15/09/2022.

Les produits constatés d’avance de  97 074€ correspondent aux  adhésions 2022/2023 perçues entre Mai et Août.

Budget prévisionnel 2022/2023

 

Le budget prévisionnel 2022/2023 est de 297 125€ (230 956€ l’année précédente), les variations concernent :

  • Les adhésions 2022/2023 , l’objectif étant d’atteindre 1 050 adhérents cette année avec l’acquisition du site des Batignolles et le 2 ème dojo. Nous avons également prévu une augmentation de l’adhésion club de 5€. Les cotisations n’ont pas augmenté ces 4 dernières années (conséquence de la crise sanitaire). Cette augmentation permettra également de couvrir la hausse du prix de la licence déjà effective depuis 2021.
  • Augmentation de la subvention Haut niveau de la ville de Nantes de 3 000€
  • Augmentation de la subvention OMS qui suit le nombre croissant d’adhérents
  • Hausse de 10% du poste frais de personnel suite à l’augmentation du volume horaire d’un salarié pour augmenter le nombre de créneaux d’entrainement sur le site des Batignolles , une revalorisation des salaires et un poste administratif à mi-temps
  • Le budget compétitions, stages et aides haut niveau en hausse de 25% avec l’arrivée de nouveaux compétiteurs HN dont nous avons pris l’engagement de les accompagner financièrement dans leur progression sur les années à venir (judo et jujitsu brésilien)
  • Les amortissements pour 13 260€ et les charges financières pour 5 051€ correspondant à l’investissement du site des Batignolles.

Le 19 novembre 2021, à 19h30, s’est tenue l’assemblée générale annuelle du DOJO NANTAIS.

 

Le Président rappelle que les membres de l’association, convoqués le 4 novembre 2021, ont eu a leur disposition :

  • l’ordre du jour de l’Assemblée générale ;
  • les procès-verbaux des Assemblées générales ordinaire et extraordinaire précédentes ;
  • le rapport moral du Président
  • le rapport financier de la Trésorière.

L’assemblée générale est appelée à délibérer sur l’ordre du jour indiqué ci-après :

  • Approbation des procès-verbaux de l’Assemblée Générale du 8 janvier 2021 et de l’Assemblée Générale Extraordinaire du 22 janvier 2021
  • Rapport moral du Président
  • Rapport financier de la Trésorière
  • Rapport des vérificateurs aux comptes
  • Approbation des comptes de l’exercice clos
  • Vote du Budget prévisionnel 2021-2022
  • Questions diverses

1. Approbation du compte-rendu de l’Assemblée Générale du 8 janvier 2021 et du compte-rendu de l’Assemblée Générale du 22 janvier 2021

Les comptes rendus sont approuvés à l’unanimité.

2. Rapport moral du Président 

Compte tenu des activités sportives quasi inexistantes sur la saison passée, le rapport intègre cette année l’ensemble des rapports des sections ainsi que le rapport sportif.

Le président fait le bilan de l’exercice clos le 31 Août 2021, seconde saison perturbée par la crise sanitaire.  Après une diminution limitée des effectifs du club (740 en fin de saison 2020/2021 contre 837 pour la saison 2019/2021), le Dojo Nantais a su rebondir avec une importante progression à 930 licenciés en ce début de saison.

Ce résultat est :

  • la récompense du travail des professeurs et des bénévoles ;
  • le fruit d’une présence sur le terrain dès la reprise des activités avec contact le 19 mai et tout au long de l’été dans les quartiers nantais, dans les dojos et sur les animations en extérieur (21 dates au total) ;
  • le résultat des mesures financières prises pour inciter nos ancien.ne.s licencié.e.s à revenir malgré les longs mois d’inactivité et à en encourager d’autres à nous rejoindre.

L’assemblée générale a également été l’occasion de valoriser trois de nos athlètes présents, Nawel ABDELKRIM, Manon BURNEL et Corentin GENDRE, sans oublier Faustine BERNARD et Joris GUILLOT-ROSSELOT, pour des résultats prometteurs en championnat de France et d’Europe de judo.

Le bilan financier présenté par la Trésorière permet d’envisager l’avenir assez sereinement et de mener à bien les projets de développement :

  • La pérennisation du Dojo des Batignolles, avec une opportunité de rachat du site à finaliser ;
  • La consolidation et le renfort de l’équipe enseignante ;
  • La poursuite de la structuration du club entre bénévolat et professionnalisation ;
  • Le haut niveau, à travers le développement de la « charte du groupe compétition » ;
  • L’élargissement des partenariats avec des outils de promotion spécifiques et un club des « pros » ;
  • Le développement de la pratique adaptée, en inclusion ou en établissement.

Le Président conclut son rapport en précisant que cette saison 2021/2022 sera la quatrième et dernière année du mandat qui a été confiée à l’équipe dirigeante actuelle. Cette équipe devra être renouvelée en novembre 2022.

Le rapport est adopté à l’unanimité

3. Rapport financier de la Trésorière

L’assemblée générale examine les comptes annuels pour l’exercice clos le 31 août 2021 avec un compte de résultat présentent un solde excédentaire de 13 932 €.

  • Produits de 200.654 €, en baisse de 25 % par rapport au budget initial :
    • Cotisations en baisse suite à une diminution du nombre des adhérents ;
    • Remboursement d’une partie de la cotisation pour compenser les mois de fermeture ;
    • 2 mois de gratuité aux anciens adhérents sur leur cotisation 2021/2022.
  • Dépenses à hauteur de 186.722 € (en baisse de 18.627 € par rapport à l’année précédente).
      • Compétitions arrêtées à partir de Novembre 2020 ;
      • Maintien des rémunérations à 100 % pour l’ensemble des salariés ;
      • Achat de tapis enroulables pour des activités extérieures.
  • Le bilan est de 211 683 € en fin d’exercice.

Le rapport est adopté à l’unanimité

4. Approbation des comptes de l’exercice clos

Le président propose à l’assemblée générale d’affecter le résultat de l’exercice écoulé en report à nouveau.

Le rapport est adopté à l’unanimité

5. Vote du Budget prévisionnel 2021-2022

Le budget 2021/2022 s’élève à 230.956€, sans variations par rapport à une année d’activité normale.

La Trésorière précise qu’à la date de préparation de ce budget une hausse prudente du nombre des adhérents par rapport à la saison 2020/2021 (800 licences) avait été prévue. Ce chiffre sera très largement dépassé.

Le budget prévisionnel est adopté à l’unanimité

6. Vérificateur aux comptes

Les vérificateurs ayant du reporter l’examen des comptes, pour des raisons de planning, cette question n’a pas été soumise à l’ordre du jour.

7. Questions diverses

L’assemblée générale n’a pas de question à soumettre.

 

Le Président remercie l’ensemble des partenaires qui soutiennent le DOJO NANTAIS.

L’ordre du jour étant épuisé et personne ne demandant plus la parole, la séance est levée à 21h30.

En foi de quoi a été dressé le présent procès-verbal

Fait à Nantes, le 3 janvier 2022

Le président de séance              Renaud BROSSARD

Le 22 janvier 2021 à 20h00, s’est tenue l’assemblée générale extraordinaire du Dojo Nantais en visioconférence afin de délibérer sur le projet d’acquisition du site des Batignolles. 

La liste des membres présents, ou représentés, et habilités à prendre part au vote est annexée au présent procès-verbal :

  • Nombre de membres actifs de plus de 16 ans : 331
  • Quorum (1/4 des membres actifs de plus de 16 ans) : 83
  • Présents votants : 86 

Le Président rappelle que les membres de l’association, convoqués le 13 janvier 2022, ont eu a leur disposition le support de présentation du projet, également annexé au présent procès-verbal.

Le Président entame la présentation du projet et du devenir du site suite à sa mise en vente par le propriétaire : 

1. Contexte et perspectives du site

  • Une salle louée avec un bail commercial, en co-activité avec l’Eglise Protestante Baptiste de Nantes qui dispose d’un bâtiment modulaire en fond de parcelle ;
  • Une surface de pratique devenue très insuffisante par rapport au nombre de pratiquants et des locaux qui ne répondent plus aux normes fonctionnelles actuelles ;
  • La recherche, sans succès, d’une nouvelle salle adaptée aux besoins depuis près de 3 ans ; – La mise en vente du site avec le risque d’en être évincés à court terme, sans solution de repli.

2. La nécessité de disposer d’une salle dans ce quartier

  • 220 licencié.e.s (20 % des effectifs du Club), en grande partie issu.e.s des quartiers alentours, qu’il est impossible de rapatrier en totalité sur d’autres salles ;
  •  Un fort développement du Ju-Jitsu Brésilien pour lequel le club refuse de nombreuses inscriptions ;
  • Une salle bien identifiée avec un travail important réalisé sur les quartiers à proximité ;
  • Un quartier en plein renouvellement urbain et bien desservi par les transports.
  • La nécessité de disposer d’une salle privée pour : 
    • proposer des animations sur des créneaux différents des autres salles municipales
    • développer des activités de formation ou à destination des professionnels
    • assurer une continuité l’été pour le haut niveau.

3. Les différentes hypothèses de restructuration du site

Plusieurs hypothèses sont présentées avec chiffrage et plans de principe :

  • Maintien de la pratique dans le bâtiment actuel avec réhabilitation légère
  • Maintien de la pratique dans le bâtiment actuel avec réhabilitation lourde et extension des surfaces
  • Transfert des activités dans le bâtiment modulaire avec réutilisation du bâtiment actuel pour développer la pratique ou louer à un tiers.
  • La dernière hypothèse présente le plus d’avantages mais nécessite des moyens financiers plus importants, à savoir 582.000 € plus le coût d’acquisition du modulaire.

4. Prospective financière

Les capacités immédiates de financement du club pour ce projet sont estimés à 490.000 €, en tenant compte des annuités de l’emprunt et des frais de fonctionnement et d’entretien du site à terme. Soit une enveloppe de 310.000 € pour l’acquisition du site et de 180.000 € pour l’acquisition du bâtiment modulaire et la réalisation des travaux d’extension.
Ce financement est assuré par :

  • Un prélèvement de 80.000 € sur la trésorerie ;
  • Un emprunt de 400.000 € sur 17 ans ;
  • Une économie sur loyer actuel de 8.200 € / an ;
  • Une augmentation progressive du nombre de licenciés (940 à 1020).

Le complément de financement (170.000 €) pourra être débloqué à moyen terme en fonction de l’évolution du nombre de licenciés et par la location de la salle en façade.

5. Approbation

Après avoir répondu aux différentes questions et demandes de précisions sur le projet, le Président soumet le rapport au vote, sur les bases suivantes :

  •  Acquisition du site pour un montant de 290.000 €, hors frais de notaire, pour sécuriser les activités du club.
  • Finalisation du projet en plusieurs phases, dans la limite des capacités financières :
    • Transfert des activités dans le bâtiment modulaire
    • Vestiaires dans l’arrière du bâtiment
    • Liaison entre les deux bâtiments
    • Amélioration du bâtiment en façade.
  • Emprunt maximum de 400.000 €
  • Autorisation donnée au Président de signer tous les actes à intervenir, en lien avec le projet.

Le quorum (83 membres) étant atteint avec 84 membres présents ou représentés, l’assemblée peut valablement délibérer.


Résultats du vote :

  • Pour : 86
  • Contre : 0
  • Abstention : 0

Le rapport est adopté à l’unanimité


Le Président remercie l’ensemble des membres présents et précise les étapes ainsi que le calendrier de poursuite du projet.


L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 21h30. En foi de quoi a été dressé le présent procès-verbal.
Le président de séance La secrétaire de séance

« ET DEMAIN ?
Il est très difficile d’anticiper ce qui se passera dans les semaines et les mois à venir.
Nous allons continuer cette saison comme elle a commencé : au gré de la situation et des annonces gouvernementales prises en conséquence.
Les membres du Bureau et du Comité directeur qui m’ont accompagné tout au long de cette saison atypique resteront mobilisés.
Je les remercie tout particulièrement pour leur investissement ».

C’est ainsi que se terminait le rapport moral que je présentais le 8 janvier dernier devant cette même assemblée, ou plutôt dans mon salon, en visioconférence devant une assemblée d’écrans.
Nous sommes effectivement restés mobilisés, même si parfois la lassitude était grande. Tous, nous y avons laissé de l’énergie. Tous, nous avons eu nos moments de découragement… Il y a eu des départs, des mises en retrait, il y aura des arrivées et des rebonds.
Certes, comme vous avez pu le constater dans les documents transmis avec la convocation, il n’y a pas de rapport d’activités des sections pour la saison passée.
Nous aurions d’ailleurs pu résumer la saison passée à un simple COVID : 1 – CLUB : 0 !
Mais il n’en est rien car, notre Directeur Technique ne me contredira pas je le pense, une équipe et ses résultats se construisent dans la durée. Il faut apprendre des difficultés et savoir rebondir.
Et nous avons rebondi pour
cette nouvelle saison !

UN NIVEAU DE LICENCIES INÉDIT

A la date d’écriture de ce rapport, notre association compte plus de 900 licenciés. Un niveau inégalé depuis plusieurs années qui place le DOJO NANTAIS au 2ème rang du classement des clubs de judo et disciplines associées de France par son nombre de licenciés.
Avec ce résultat, c’est tout le travail de nos professeurs qui est récompensé. Je pense en particulier à Arnaud GENDRE, Adrien HOUSSAIS et Argann KERJEAN-PAUL qui ont su proposer des activités en extérieur tout l’hiver et garder le lien avec les pratiquants.
C’est également le résultat du travail de chaque bénévole qui, en fonction de ses moyens, a apporté une aide.
Je remercie tout particulièrement Nathalie FERRE, notre Trésorière ainsi qu’Alexandra TAILLEUX, notre Secrétaire adjointe, pour tout le travail effectué cette saison qui a permis au Club de surmonter la période improbable qui, nous l’espérons tous, touche à sa fin.
Tous, nous nous sommes mobilisés dès que la reprise en salle a pu se faire pour les plus jeunes le 19 mai. Nous avons ainsi accueilli Cécile GRASSO-NOWAK, Championne olympique de Judo et Directrice Technique Nationale adjointe, Sébastien NOLESINI, Directeur Général de la Fédération et toute l’équipe de la Fédération le 22 mai au Dojo du Petit-Port pour une séance de « Judo copains » animée par Adrien HOUSSAIS.

UN PLAN DE RELANCE DE L’ACTIVITÉ

Cette animation « Judo copains » a marqué le redémarrage de la pratique, avec contact, en intérieur.
Elle a également été le premier acte du plan de relance de l’activité engagé par le club et décliné tout l’été :

  • Dans les quartiers (Ranzay, Halvêque, Port-Boyer, Beaujoire, Hippodrome, Procé, Breil et Square Grande Garenne) où nous avons proposé, en partenariat avec la Ville de Nantes, 15 animations autour du Judo, du Jiu Jitsu Brésilien, du Chanbara et du Kendo ;
  • Dans les douves du Château des Ducs de Bretagne pour l’étape nantaise du « Judo Tour Eté » initiée par le Comité départemental de Judo ;
  • Sur l’île de Nantes pour « Sentez-vous sport » organisé par le Comité Départemental Olympique et Sportif
  • A Bouffay pour la « Ruée vers le Sport » en partenariat avec l’Office Municipal des Sports ;
  • Au Parc de la Gaudinière et au Dojo du Petit-port pour deux journées « portes ouvertes ».

Toutes les sections ont ainsi pu faire découvrir leur discipline auprès du grand public et de nos adhérents. La vision d’aïkidokas, de judokas et de kenshis, sur un même tapis, se prodiguant à tour de rôle des enseignements de leur discipline me laissera l’un des meilleurs souvenir de cette saison. Il s’agit pour moi du parfait reflet de l’esprit « club » que nous construisons chaque jour.
Pour la première fois et pendant une grande partie de l’été, nous avons également pu bénéficier du Dojo du Petit-Port en soirée, permettant ainsi de se démultiplier avec la salle des Batignolles.
Je tiens particulièrement à remercier la Ville de NANTES pour l’accompagnement dont nous avons bénéficié durant toute cette période.
Relancer l’activité, c’est également inciter nos anciens licenciés à revenir malgré les longs mois d’inactivité et encourager de nouveaux pratiquants à nous rejoindre.
Même si la baisse des effectifs sur la saison 2020-2021 (-10 %) a été sensiblement moins importante que pour d’autres clubs ou disciplines sportives (en général -20 à -30%), le Bureau a souhaité mettre en place une tarification incitative pour :

  • Rassurer nos adhérents face à l’incertitude de nouvelles restrictions, en proposant un remboursement partiel de la cotisation (217 adhérents, soit 29% l’ont demandé) ;
  • Remercier celles et ceux qui nous font de nouveau confiance avec une réduction de deux mois pour tout renouvellement de la licence.

Relancer l’activité, c’est aussi valoriser les atouts du Club avec une belle campagne de communication. Ce sont « 9 bonnes raisons » de dire merci à Fabien MOLINA pour les conseils et le graphisme des affiches de promotion de la rentrée du DOJO NANTAIS.

UNE REPRISE AU PLUS HAUT NIVEAU

Après des mois d’activités au ralenti, la reprise fut parfois difficile pour nos compétiteurs. Tous n’avaient pas eu la possibilité de continuer à s’entraîner au sein des structures. Mais les résultats sont prometteurs.
Dans la continuité des Cadets, présents au plus haut niveau français et européen cet été, nos deux équipes féminine et masculine ainsi que sept de nos compétiteurs se sont qualifiés respectivement pour le Championnat de France 1ère division par équipe de Club et le Championnat individuel 1ère division.
La relève est bien présente. Nous y reviendrons à la fin de cette Assemblée Générale avec le Directeur technique, Arnaud GENDRE.

DES PROJETS EN DEVELOPPEMENT

La trésorière vous présentera une synthèse de la situation budgétaire à l’issue de ce rapport moral.
Sans en dévoiler la teneur, je peux néanmoins vous indiquer que la situation est bonne. Le bon niveau de renouvellement des licences et de nouveaux arrivants permet cela.
Nos partenaires institutionnels – la Ville de Nantes, le Département de Loire-Atlantique, la Région des Pays de la Loire – ont également continué à nous accompagner financièrement durant cette période difficile et nous les en remercions vivement.
Cette bonne situation nous permet d’envisager l’avenir assez sereinement et de mener à bien les projets de développement.

  • La pérennisation du Dojo des Batignolles
    Pour la première fois, nous sommes contraints de refuser un nombre important de demandes d’inscription. La salle des Batignolles est saturée. Le Dojo du Petit-Port, qui compte dorénavant presque autant de pratiquants qu’au Dojo Coidelle, affiche de nombreux cours quasi complets. Nous avons quelques marges d’optimisation mais elles restent faibles.
    La priorité reste le Dojo des Batignolles, car il est trop petit et ne répond plus aux normes fonctionnelles actuelles.
    Une opportunité s’est présentée à nous au printemps dernier avec la mise en vente du site par le propriétaire.
    Opportunité car nous recherchons, sans succès depuis près de 3 ans un nouveau site plus spacieux. Opportunité de devenir propriétaires du site pour y engager des travaux d’amélioration et d’extension.
    Les études sont en cours, sous le pilotage de Thierry HERVE, le Trésorier adjoint, avec l’assistance d’un Maître d’œuvre. Notre partenaire financier a accepté de nous accompagner. Il reste maintenant à confirmer la faisabilité du projet dans les semaines à venir.
    C’est un projet difficile techniquement qui engagera financièrement le club sur le long terme. Mais c’est surtout la condition indispensable pour pérenniser l’offre de service pour un quart de nos licenciés.
  • La consolidation de l’équipe enseignante
    Le club peut s’appuyer sur une solide équipe enseignante, bénévole ou salariée, qui accompagne les pratiquants dans leur discipline. Nous leur devons en bonne partie les résultats actuels.
    Dès le début de la crise sanitaire, nous avons souhaité préserver tous les emplois et assurer une rémunération à 100 % des salariés. Ce dispositif a été prolongé tout au long de la saison passée.
    Benjamin BERNIER, l’un de nos professeurs de Kendo a obtenu son CFEB (Certificat Fédéral pour l’Enseignement Bénévole). Adrien GRANGER et Simon LERAY devraient aboutir dans cette démarche en 2022 pour la section Chanbara.
    Argann KERJEAN-PAUL terminera également sa formation au BPJEPS Judo (Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport) en janvier prochain.
    La saison passée, dans le contexte que nous connaissons, LE DOJO NANTAIS avait souhaité accompagner un jeune dans sa vie professionnelle : Saïd ALIMKHANOV a ainsi intégré le club dans le cadre d’un contrat d’apprentissage qui lui a permis d’obtenir son Brevet Professionnel Judo il y a quelques semaines.
    Deux points particuliers seront à travailler dans les mois à venir :
    • Le recrutement d’un professeur de Jujitsu en appui de François GAILLARDIN pour le créneau du lundi au Petit-Port ;
    • Un renfort auprès de Baptiste LANDAIS pour le Jiu Jitsu Brésilien, sous la forme d’un contrat d’apprentissage.
  • La nécessaire structuration du club
    J’aime à le répéter, le bénévolat est l’essence même d’une association. Ces quelques heures données une fois dans l’année, chaque mois ou semaine selon les possibilités, permettent de faire vivre le club et de préparer les animations pour les petits et les grands. Mais il a aussi ses limites.
    Avec 900 licenciés, 4 salariés et un budget de 230 k€, le DOJO NANTAIS est devenue une organisation conséquente. La question de sa structuration et de la place du bénévolat doit nécessairement se poser.
    Comme cela se pratique déjà pour la gestion des salaires, peut-être faudra t’il envisager, à court ou moyen terme, un renforcement des moyens humains dédiés, par exemple, à la gestion administrative ou à la maintenance du site Internet. Certaines fonctions essentielles ne peuvent en effet uniquement s’appuyer sur la bonne volonté et parfois subir les aléas professionnels ou familiaux des bénévoles.
    D’autre part, le démarrage de cette nouvelle saison a été marqué par l’intégration de la Confédération Française de Jiu Jitsu Brésilien (CFJJB), en tant que discipline associée de la Fédération Française de Judo.
    Pour le DOJO NANTAIS, cela ne change pas fondamentalement les choses. Le Jiu Jitsu Brésilien fait déjà partie intégrante du club depuis plusieurs années avec un professeur salarié, Baptiste LANDAIS, en charge du développement de la pratique et de l’accompagnement des compétiteurs.
    Il faudra accompagner et organiser cette intégration qui devrait permettre à terme de régler un certain nombre de difficultés actuelles rencontrées dans la gestion administrative ou l’organisation des animations et des compétitions.
  • Le développement du haut niveau
    En 2020, la « charte du groupe compétition » qui précise les engagements réciproques entre les compétiteurs (objectifs, fréquence des entraînements…) et le Club (aides à la performance…) avait été adaptée. Actuellement axée sur le Judo, nous avons la volonté de l’étendre à tout compétiteur de niveau national, quelle que soit la discipline. Le projet n’a pu être mené à bien en 2021. Ce sera un sujet pour 2022.
    Cette charte est déjà un bon niveau d’accompagnement que beaucoup de clubs ne proposent pas.
    Le DOJO NANTAIS est reconnu comme le 1er club régional pour ses résultats, mais il reste encore une marche à franchir pour installer nos équipes sur les podiums nationaux.
    Cet objectif, déjà évoqué par le passé, est difficile à atteindre car il nécessite une mobilisation plus importante de moyens financiers. Nous cherchons des solutions pour y parvenir.
    C’est un projet fédérateur qui permet de rassembler toutes les énergies que ce soit les bénévoles, les enseignants ou les pratiquants, mais aussi une opportunité de mobiliser de nouveaux partenaires.
  • L’élargissement des partenariats
    La recherche de partenaires a toujours été un point de fragilité du club. Les pistes de développement envisagées il y a deux ans ont été mises à mal par le confinement. Il est impératif de relancer la démarche.
    Nous avons pour cela décidé de faire appel à un ou une stagiaire de niveau Master ou Licence, à partir du printemps prochain pour nous accompagner sur ce sujet, en construisant des outils de promotion spécifiques et en développant un club des partenaires.
  • La pratique adaptée
    Lors de la précédente Assemblée générale, nous avions acté l’affiliation du Club à la Fédération Française du Sport Adapté. Les contacts pris au printemps dernier avec des établissements ont permis de finaliser des partenariats. Deux séries d’interventions dans des Instituts Médicaux Educatifs sont ainsi prévues dans les semaines à venir.
    Il faudra pérenniser cette première démarche réussie, sans oublier la pratique en inclusion qui progresse sur les cours de Judo et de Chanbara. Je remercie nos deux enseignants Adrien HOUSSAIS et Vincent MALAVIEILLE pour leur investissement dans cette démarche qui me tient particulièrement à coeur.

LA FIN D’UNE OLYMPIADE

La saison 2021-2022 sera la quatrième et dernière année du mandat qui a été confiée à l’équipe dirigeante actuelle. Cette équipe devra être renouvelée en novembre 2022 après une olympiade très particulière.
Comme je l’indiquais en introduction, il y a aura des départs et des arrivées. C’est la vie normale de toute association.
La gestion d’un Club tel que le DOJO NANTAIS est une responsabilité importante.
Les attentes des licenciés sont fortes, les risques sont latents et nous engageons l’avenir de nos salariés. Mais la tâche est passionnante, enrichissante et prenante.
Il faut pouvoir motiver une équipe sur des projets et pas seulement sur la gestion du quotidien, même si elle a son importance.
Chacun peut y trouver une place, mais il faut être conscient des engagements que nous prenons.
La prochaine équipe devra être constituée en tenant compte de tout cela.

Résultat
Le Dojo Nantais présente un résultat excédentaire de 13 932€ au 31/08/2021.

Produits
Les produits de 200 654 € sont en baisse de 25 % par rapport au budget initial.
Suite à la crise sanitaire, nous avons proposé une réduction COVID de 20 € à nos anciens adhérents renouvelant leur inscription et un remboursement d’une partie de la cotisation pour compenser les mois de fermeture.
Ce coût a été couvert intégralement par la provision constituée sur l’exercice 2019/2020.
L’année 2020/2021 étant également impactée par la crise sanitaire, nous avons cette fois-ci proposé à nos anciens adhérents, 2 mois de gratuité sur leur cotisation 2021/2022. Ce coût estimé à 20 000 € est provisionné sur cet exercice d’où une baisse du montant des cotisations à 82 734 € pour un budget initial de 108 600 €.
Le montant des cotisations est également en baisse par rapport à l’année précédente, suite à une diminution du nombre de nos adhérents à 740 contre 837 en 2019/2020.
Cette baisse a été compensé par l’attribution d’aides de l’Etat pour l’embauche de 2 salariés en contrats d’apprentissage, ramenant les recettes à 200 654 € pour 208 627 € l’année précédente.
Ces recettes sont constituées pour 56 % des cotisations, 34 % des subventions et mécénats et 10 % de diverses recettes, essentiellement les aides de l’Etat pour l’emploi d’apprentis.

Dépenses
Les dépenses (186 722 €) sont en baisse de 18 627 € par rapport à l’année précédente, avec deux postes impactés :
– Les compétitions arrêtées à partir de Novembre 2020 : seuls les déplacements pour des test matchs ont été effectués en fin saison. Nous avons provisionné les déplacements pour les
Championnats de région par équipes et en individuel des seniors, ainsi que leur déplacement à Perpignan pour le Championnat de France individuel et par équipes de clubs décalé à Novembre 2021. Nous avons également renouvelé la provision pour le stage de Tenri au Japon pour certains de nos compétiteurs ;
– Le poste charges de personnel (81 782€) est également impacté par les sommes perçues de l’activité partielle, de Novembre 2020 à Avril 2021. Nous avons maintenu les salaires à 100 % pour l’ensemble des salariés.
Les locations des salles pour 9 160 €, les licences et les achats de matériels pour 41 458 € sont stables. Les autres charges pour 34 827 € sont en hausse par rapport à l’année précédente suite à l’achat de tapis enroulables pour des activités extérieures.

Trésorerie
La trésorerie au 31 Août est de 190 498 € en progression, malgré le remboursement des mois de fermeture pour un montant de 22 000 € (217 adhérents sur 740 ont demandé à bénéficier de ce remboursement). Ce bon niveau de trésorerie est favorisé par les inscriptions de l’année 2021/2022 qui ont débuté dès le mois de Mai 2021.

Bilan
Le bilan est de 211 683 €.
L’actif est constitué du dépôt de garantie des Batignolles pour 1375€, de kimonos et divers vêtements en stock pour une valeur de 918€, de subventions à recevoir dont le Conseil Régional et le Crédit mutuel pour 8 867€, de la trésorerie de 190 498€ et enfin des charges constatées d’avance pour 10 025 € (prise de licences pour 2021/2022).
Au passif nous avons 48 193€ de capitaux propres, cumul des résultats des exercices précédents, du résultat de l’exercice pour 13 932€ et d’une provision de 22 000€ pour la remise aux normes de la salle des Batignolles.
Les dettes fournisseurs et les dettes sociales pour un montant de 33 588€, les autres dettes de 20 000€ correspondant aux coûts des 2 mois de gratuité proposés à nos anciens adhérents et des produits constatés d’avance pour 73 970€ qui représentent une partie des cotisations de l’année 2021/2022 (les inscriptions ayant commencé en Mai).

Budget Prévisionnel 2021/2022
Le budget 2021/2022 est de 230 956€, sans variations par rapport à une année d’activité normale.
A la date de préparation de ce budget en septembre dernier, nous avions prévu une hausse prudente du nombre des adhérents par rapport à la saison 2020/2021, soit 800 licences. Ce chiffre, nous le savons déjà, sera très largement dépassé.

Organigramme 2021-2022

Organigramme Janvier 2022

Projet de Club 2019-2022

Fédérer nos actions autour du projet de club

Le projet associatif constitue l’élément fondateur d’un club sportif.

Il exprime ses ambitions, définit le plan de développement qui sera mis en place et les moyens nécessaires, précise l’organisation et le fonctionnement dans le respect des valeurs que nous partageons.

Bâtir un projet de club permet :

  • de préparer l’avenir en tenant compte de l’attente des adhérents ;
  • de fixer des objectifs clairs et partagés ;
  • de disposer d’un plan d’action opérationnel et concret ;
  • de donner plus de sens au travail des bénévoles ;
  • de favoriser les relations avec l’ensemble des partenaires publics et privés.

Ce document, élaboré collégialement avec l’ensemble des sections, les enseignants et les pratiquants est le fil conducteur du Dojo Nantais pour les trois  années restantes du mandat donné au Comité directeur.

Il ne pourra vivre qu’avec l’engagement de ses bénévoles.

Quels que soient vos compétences et votre temps disponible, vous pouvez participer aux actions du club.

N’hésitez pas à nous rejoindre !

Lexique

Les organes dirigeants sont définis par les statuts de l’association. En général, sont prévus :

  • un comité directeur ;
  • un bureau.

Le comité directeur est composé de membres élus par l’assemblée générale (nombre de sièges défini par les statuts ou RI), et chargé de l’administration de l’association.

Le bureau est composé d’un président, secrétaire général, trésorier, issus du comité directeur, et chargé de mettre en application les directives et les politiques définies par l’assemblée générale et le comité directeur.

En droit, le quorum est un nombre de présence minimal parmi les membres d’une assemblée sans lequel une délibération au sein de celle-ci ne peut être valide. Il s’exprime en proportion du nombre total de personnes en droit de participer à la délibération.

Les vérificateurs aux comptes sont des membres de l’association ou des personnes extérieures.

Ils ne font pas partie du Comité directeur, mais sont élus par l’Assemblée Générale pour une année.

Leur fonction est de veiller à l’exactitude des comptes et à la bonne rigueur de la gestion.

Ils n’ont pas à intervenir sur les choix de gestion de l’association et sont tenus à la plus grande discrétion, y compris envers les membres de l’assemblée  générale. 

Quelques exemples de vérifications :

  • Tenue de la comptabilité, du carnet de chèques…
  • Contrôle des opérations, des enregistrements, des pièces de dépenses et de recettes…
  • Comparaison du budget prévisionnel et des réalisations…
  • Tenue des registres obligatoires des procès-verbaux des comités directeurs et des assemblées générales…

Les vérificateurs doivent conclure leur mission par la présentation d’un rapport : 

  • nature de la mission ;
  • travaux effectués ;
  • éléments contrôlés ;
  • observations , recommandations et propositions.

La mission, bien qu’elle s’exerce la plupart du temps une fois dans l’année pour le contrôle de l’exercice écoulé, est permanente et peut également porter sur les exercices clos antérieurement.

Taille des ceintures

Il existe une formule pour choisir la taille adéquate de votre ceinture de judo. Mesurez votre tour de taille, multipliez-le par deux et ajoutez 95 cm. Si vous êtes entre deux tailles, optez pour la plus grande. Cette formule respecte la norme de la Fédération internationale de judo suivant laquelle la ceinture doit être plus longue de 20 à 30 cm de part et d’autre du noeud.

Exemple pour un judoka dont le tour de taille mesure 73 cm : (73 x 2) + 95 = 241 cm. Nous recommandons de choisir une ceinture de judo de taille 2.5.

TAILLE

2

2,5

3

3,5

4

4,5

5

5,5

6

7

8

CM

235

245

255

265

275

285

295

305

315

335

355