Go to Top

RÉSULTATS DES CHAMPIONNATS DE FRANCE CADETS/CADETTES…

Les samedi 7 et dimanche 08 avril se déroulait près de Clermont-Ferrand les Championnats de France cadets/cadettes. Accompagnés de leur coach Arnaud Gendre, six pensionnaires du Dojo Nantais composé de deux féminines: Sabrina et Inès et de quatre masculins: Mattéo, Saïd, Marius et Janick avaient fait le déplacement .

Cadette première année depuis janvier, la plus jeune et la moins expérimentée du groupe, Sabrina BEZZAZ en -40 kg qui sautait un tour était éliminée au deuxième tour. Pour Inès ABDELKRIM en -57 kg qui effectuait son retour à ce niveau là, sortait victorieuse de ses deux premiers combats mais se voyait stopper au troisième tour.

En -55 kg, l’aventure s’arrêtait malheureusement dès le premier tour pour le sociétaire du Pôle Espoirs d’Orléans, Mattéo GROSSI. Saïd ALIMKHANOV en -60 kg remportait ses deux premiers combats mais perdait son troisième combat face au futur champion de France. En repêchage Saïd sortait vainqueur au deuxième tour mais buttait sur le suivant. Marius DORNER en -81 kg qui menait pourtant au score se faisait éliminer au premier tour par un hansuku-make* directe. Quant à Janick PERIO en +90 kg qui passait avec succès le premier tour était éliminé sur le second.

Un bilan très médiocre voire même « inquiétant » pour nos jeunes du Dojo Nantais qui participaient pour certains d’entre eux à leur troisième Championnats de France et qui pour quatre d’entre eux  (Inès, Mattéo, Marius et Janick) s’entraînent en structure (Pôle Espoirs de Nantes)!!! Pour celles et ceux qui passeront juniors la saison prochaine, ils comprendront que le travail à fournir sur le tatami devra être tout autre. Cette nouvelle catégorie d’âge risque d’être compliquée à aborder si l’investissement à l’entraînement restent tel qu’il est…

Avec 33 qualifiés dont 16 pensionnaires du Pôle Espoirs de Nantesla région des Pays de la Loire repartira de ces Championnats de France avec pour seuls résultats, deux 5ème et une 7ème place!!!

Hansoku-make directe: pour Marius il s’agissait d’une faute mettant sa propre intégrité physique en danger et dans ce cas le combat se termine en défaveur de Marius.

Laisser un commentaire